Bons et mauvais artistes

Les médias et les politiciens divisent également les artistes - comme le reste de la société: les critiques du gouvernement sont mauvais, les partisans du gouvernement sont bons. En attendant, les listes correspondantes sont publiées et les artistes "problématiques" sont déchargés par le président fédéral. De plus, il est déprimant que des pratiques corona douteuses soient également soutenues par certains artistes et organisateurs.

La division de la société est poussée en avant par les acteurs politiques et médiatiques: en croyants et "négationnistes", en penseurs latéraux et "raisonnables", en "démocrates" obéissants et en "extrémistes de droite" renitants. La sélection sociale est également favorisée par certaines parties de l'entreprise culturelle – d'une part par les artistes, les organisateurs et les clients, qui, par leur participation, rendent possible et "socialement acceptable" la règle 2G rejetée et socialement dangereuse et favorisent ainsi la division sociale intentionnelle. D'autre part, par de nombreux politiciens et éditeurs qui creusent et approfondissent des tranchées au sein de la scène culturelle et marquent en outre les artistes "bons" et "méchants" d'un geste royal. Ces inégalités de traitement arbitrairement définies sont déjà connues de la pratique des interdictions de démonstration.

Dans cette atmosphère empoisonnée, il est d'autant plus élevé que les travailleurs culturels ne se laissent pas intimider – c'est pourquoi le respect particulier pour les créateurs de #allesaufdentisch devrait être exprimé à ce stade. Merci à Volker Bruch, Miriam Stein, Maxim Mehmet, Jeana Paraschiva et aux nombreuses autres personnes impliquées! Il y a donc les exceptions engagées de la scène culturelle telles que #allesaufdentisch - et de nombreux autres créateurs culturels engagés de nombreux genres qui ne sont pas mentionnés nommément ici: Nous avons lié quelques exemples dans la liste "Musique et politique". Mais il y a aussi les pôles opposés: des artistes de premier plan qui peuvent s'engager pleinement dans la campagne de vaccination et justifier ainsi indirectement les projets de division sociale qui y sont associés - des exemples en seront donnés plus loin dans le texte.

####Steinmeier punit les artistes pour leur engagement politique

Il existe également de nombreux exemples actuels du fait que les pratiques de traitement inégal arbitraire et la punition des "fautes" politiques, qui sont maintenant omniprésentes dans la société, couvrent également la scène culturelle – par exemple, une récompense refusée à un travailleur culturel méritant par le président fédéral Frank-Walter Steinmeier en raison de contacts avec des "penseurs latéraux" sera discutée ici. Ainsi qu'une liste du Deutschlandfunk des artistes adaptés et résistants.

L'épisode dans lequel le Président fédéral a annulé l'attribution de la Croix fédérale du Mérite pour des raisons politiques est décrit ici, d'autres informations peuvent être trouvées ici. Les listes Deutschlandfunk des "bons" et des "mauvais" artistes ne peuvent plus être trouvées, l'original lien de l'article s'égare maintenant - c'est pourquoi des sources secondaires ont dû être utilisées dans ce qui suit, dans lequel l'article de Deutschlandfunk a été cité.

Selon les rapports, Deutschlandfunk (dans son article "disparu") a initialement répertorié négativement certains artistes qui ont exprimé des opinions critiques sur la politique corona ces derniers mois, tels que Nena, Xavier Naidoo, les participants de #allesdichtmachen ou Til Schweiger. Du côté positif, Deutschlandfunk commente: "Certains points de vue de ce type suscitent la colère de certains collègues. Ils sont en partie modérés, en partie tranchants contre " "Kerstin Ott, par exemple, est mentionnée comme une défenseure aussi droite de la ligne gouvernementale parce qu'elle "a exprimé des critiques à l'égard de Nena et Xavier Naidoo " et dans une interview avec web.de dit: "Fondamentalement, je ne peux pas du tout comprendre ces histoires d'Aluhut. Je pense que c'est très mauvais.“

De plus, des "positifs" sont mentionnés: les patrons du chanteur, car il trouve "incroyablement irresponsable" que "des stars comme Nena ne suivent pas les règles en vigueur". Selon Deutschlandfunk, Peter Maffay a déclaré: "Les gens qui ont nié la Corona nuisent à la société."Et le rappeur Bushido est mentionné par Deutschlandfunk car "il a pré-boutonné les soi-disant deniers corona". "Je ne pourrais jamais vous comprendre chapeaux en aluminium", a-t-il écrit sur Instagram, selon Deutschlandfunk: "Il a fait référence à ceux qui nient les dangers du virus et propagent des théories du complot à ce sujet.“

Bien entendu, la critique de la création de telles listes d'artistes selon le critère de "fiabilité" idéologique n'est pas commune à toutes les déclarations de Xavier Naidoo, par exemple. On peut également noter que cet article fait également une distinction discutable entre les artistes "bons" et les artistes "adaptés": Contrairement à certaines contributions médiatiques, cependant, aucun inconvénient n'est requis pour les partisans d'une politique que je critique.

Tambours "Rock Rebels" pour la campagne de vaccination

Cette liste de "bons" artistes aurait pu être considérablement allongée: Sous le mot-clé #vaccineschuetzt, certains organisateurs et artistes font actuellement de la publicité pour se faire vacciner – des groupes tels que Die Toten Hosen, Beatsteaks, Tocotronic, Element of Crime, Isolation Berlin et Silbermond sont désormais impliqués, ce qui justifie indirectement les bouleversements sociaux causés par la politique corona et la campagne de vaccination agressive avec leur participation à la campagne.

La bande *Die ÄrZte * est également pleinement intégrée à la présentation officielle dominante sur leur site Web: Dans le message de la bande, un effet de choc avec "suffocation angoissante" doit être obtenu, "l'avenir de la culture" dépend des progrès de la vaccination, et selon Die ÄrZte (tout le long de la ligne gouvernementale) la vaccination est une condition préalable à des "conditions normales" et à la "vie continue".:

"C'est aussi la raison pour laquelle nous avons décidé, en tant que groupe, de nous faire vacciner – un court coup de couteau dans le haut du bras pour réduire massivement le risque de "Covid long" ou de mort angoissante par suffocation. Et en prime, selon les connaissances actuelles, les vaccinés sont également beaucoup moins contagieux; nous faisons donc aussi quelque chose de bien pour les personnes que nous rencontrons.

Nous vous demandons de suivre notre exemple. Vous avez également l'avenir de la culture dans votre main (ou votre bras). Un petit pas pour chacun de nous, un grand pas pour la société – pour qu'il ne faille pas si longtemps avant que des concerts, des visites de clubs et de théâtres soient possibles dans des conditions normales. Pour que nous puissions enfin nous embrasser et célébrer ensemble de manière détendue. Pour que la vie continue.“

Musiciens comme lobbyistes pharmaceutiques: Ceux qui ont de tels "rebelles du rock" n'ont plus besoin d'adeptes.