Solidarité en Allemagne

Nous vaccinés sommes très bien protégés contre les cours sévères d'une infection corona, nous sommes assurés. C'est pour ça qu'on s'est fait vacciner. Néanmoins, les politiciens continuent de trouver de nouvelles façons de marginaliser les non vaccinés afin de les éloigner de nous. J'appelle toutes les personnes vaccinées à ne pas participer à ce jeu diabolique qui divise la société.

Soit la vaccination protège, alors nous n'avons pas besoin d'avoir peur des non vaccinés, soit elle ne protège pas, alors nous avons été trompés. Des gens comme Jens Spahn et Karl Lauterbach, qui préconisent d'exclure largement les personnes qui ne veulent pas se faire vacciner de la vie publique via 2G, avec l'argument (Lauterbach aujourd'hui via Twitter)

d'un autre côté, alors que le virologue de haut niveau en relations publiques Drosten souligne les avantages d'une infection corona pour les personnes vaccinées, essayez de nous tromper.

Je préfère croire que la vaccination protège. J'appelle donc tous les vaccinés à résister à l'exclusion et au harcèlement des personnes qui, pour quelque raison que ce soit, n'ont pas encore été vaccinées.

Si possible, n'allez pas dans les bars, restaurants, cafés ou à des événements qui ne permettent pas les non-vaccinés. Que les responsables sachent ce qu'ils pensent d'une telle discrimination. Surtout, faites savoir aux politiciens qui inventent ces discriminations ou les promeuvent. Ne choisissez pas un parti dont les dirigeants incitent différents groupes de la population les uns contre les autres et édictez des règlements qui harcèlent ou approuvent arbitrairement les membres de certains groupes.

Et si ceux qui le font veulent flairer la contradiction intérieure de leur argumentation en prétendant, comme argument évasif, qu'ils sont soucieux d'éviter une surcharge du système de santé, alors appelons ces gens des hypocrites et des menteurs. Parce qu'ils ont fermé sans vergogne et sans retenue des hôpitaux et démantelé des lits.

Nous ne devons pas nous laisser diviser et nous opposer les uns aux autres. Les voix des vaccinés sont particulièrement importantes maintenant.

Ceux qui ne veulent pas se rebeller par solidarité avec les marginalisés devraient le faire par intérêt personnel et pour leurs enfants. Car la séparation sans cesse croissante de la société entre les autorisés et les exclus implique une infrastructure de surveillance et de contrôle omniprésents qui, dans toute l'expérience, ne disparaîtra plus.

Comme l'a récemment écrit si succinctement le groupe de défense et de sécurité informatique Thales, le certificat de vaccination numérique, que nous sommes autorisés à montrer de plus en plus souvent pour faire valoir nos droits fondamentaux, n'est que le pionnier du fait qu'une preuve d'identité numérique mobile nous sera bientôt exigée à chaque étape. Et l'Organisation mondiale de la santé a fait savoir dans sa récente directive technique pour le certificat de vaccination numérique, financée par la Gates et la Fondation Rockefeller, qu'après Corona, vous pouvez facilement l'utiliser pour la prochaine maladie effrayante.