Logo
Cover

Focus sur la protection de la santé

Dans la crise de la couronne, le personnel politique supérieur a reconnu sa préférence pour la santé publique. Angela Merkel a récemment promu la protection de la santé des citoyens à sa ligne directrice politique et le Ministre fédéral des Finances Olaf Scholz trouve même “cynique"de discuter même"que les questions de santé devraient rester à l’écart et les questions économiques devraient aller de l’avant”. J’entends bien le message, mais je manque de foi. Si Merkel, Scholz et co. prenant cela au sérieux avec leur enthousiasme nouvellement découvert pour la Protection de la santé, de nombreux autres domaines d’activité attendent les sauveteurs politiques loin de Corona. Laisse aller! Ou plutôt non?

À ce jour, le nouveau Coronavirus a causé 120 000 décès dans le monde. Cela correspond à peu près au nombre de personnes qui meurent année après année en Allemagne seulement des conséquences de la consommation de tabac. Près d’un décès sur huit dans ce pays est donc causé par le tabagisme, même s’il y a des problèmes avec la définition ici – similaire à Corona. Bien sûr, personne ne meurt directement “en fumant”. Cependant, le tabagisme est le principal facteur de risque de nombreux cancers, maladies cardiovasculaires et maladies respiratoires chroniques et aussi controversé que soit l’attribution de la cause du décès dans des cas individuels, il est incontestable que le tabagisme est la première cause de décès dans les sociétés industrialisées au-delà des subtilités statistiques. Si la protection de la santé des citoyens est maintenant une priorité absolue, pourquoi la vente de produits du tabac en Allemagne est-elle encore autorisée? Pourrait-elle être due aux quelque 14 milliards d’euros de recettes fiscales provenant de la taxe sur le tabac? Mais alors les questions de santé seraient mises derrière les questions économiques et ce serait “cynique” selon le langage actuel de la grande coalition. Ou la politique allemande elle-même est-elle cynique sur cette question? Selon l’UE, l’Allemagne est l’un des pays qui “n’a pas la volonté politique” pour faire de la lutte contre le tabagisme. Si Merkel, Scholz et co. voulez sauver des vies humaines … parfois, vous ne pouvez pas voir la forêt pour les arbres.

La même chose s’applique à l’obésité. Cela est responsable d’environ 75 000 décès par an en Allemagne-ici, la plupart des victimes meurent alors de maladies cardiovasculaires, et la tendance est à la hausse. Si les responsables politiques prenaient au sérieux leur préoccupation touchante pour la santé publique, ils pourraient, par exemple, commencer à interdire les régimes alimentaires particulièrement riches en calories pour les enfants et informer les consommateurs sur les ingrédients des aliments au moyen d’un étiquetage transparent. Ceci, cependant, a peu à voir avec l’industrie alimentaire et son Bras politique au sein du gouvernement, Julia Klöckner. Angela Merkel n’a-t-elle pas encore parlé à son amie du parti de son amour nouvellement découvert pour la Protection de la santé? Guère possible, avec 75 000 décès par an, les intérêts économiques doivent être mis de côté. Ou pas?

Et puisque nous sommes déjà avec la reine du vin Julia Klöckner-juste derrière le tabagisme et l’obésité – certainement volontiers en combinaison – l’alcool apparaît à la troisième place des causes de décès. Autour de 74 000 personnes meurent chaque année des conséquences directes et indirectes de leur consommation d’alcool. Vous voudriez ces décès aussi rigoureux que les victimes de la pandémie corona, il faudrait à la consommation de produits contenant de l’alcool, en commençant par le double grain, sur le Bocksbeutel franconien, à brandy bean, d’aujourd’hui à demain dire. Bien sûr, ce ne seraient pas seulement des mesures culturellement, mais aussi économiquement très profondes, car des millions de personnes travaillent de l’alcool, des vignerons aux brasseurs aux détaillants et aux restaurants. Selon Scholz diction, cependant, il serait cynique de rappeler ces Emplois. Le “cabinet corona” travaille donc probablement déjà sur un projet de loi qui interdira à l’avenir la culture, le commerce et la consommation de produits contenant de l’alcool. Si la santé publique doit être le but ultime et que les intérêts économiques doivent s’y subordonner, il ne peut y avoir d’autre solution. Ou ai-je quelque chose de mal?

Selon L’OMS, les maladies de la civilisation résultant de la consommation de tabac et d’alcool et de l’obésité constituent une menace beaucoup plus grande pour la santé publique que toute autre épidémie connue de l’humanité. Par rapport aux taux de mortalité, qui ont le tabac, la consommation d’alcool et l’obésité sur le bois de bord, Covid-19 est en effet un nombre assez faible. Il est au moins étonnant que les politiciens soient prêts à paralyser économiquement la moitié du pays pour Covid-19, tout en ignorant les dangers beaucoup plus grands pour la santé publique. En passant: le nombre actuel de décès par Covid-19 en Allemagne est encore bien inférieur à celui des décès dus à des blessures par chute dans le ménage.

Les maladies de civilisation ne sont que la pointe de l’iceberg. Qu’en est environ 20 000 décès qui se produisent année après année, au détriment des germes hospitaliers? Bien sûr, ceux qui veulent prévenir ces décès devraient creuser profondément dans leurs poches et, surtout, exiger plus de personnel pour les hôpitaux; mais comme il s’agit de protection de la santé et non de retours profanes, le cabinet de Merkel va certainement bientôt aborder cette question. Toute autre chose serait une grande Surprise.

Et si vous êtes déjà là à Berlin, vous pouvez lancer immédiatement un grand nouveau paquet législatif avec des mesures d’accompagnement … introduction de nouvelles limites de vitesse sur les autoroutes et les routes, la construction de pistes cyclables sûres, des lignes directrices plus strictes en matière d’Émissions et D’immissions pour les polluants et et. Si les intérêts économiques ne jouent plus un rôle dans ces questions d’équilibre, la protection de la santé est susceptible de faire face à des temps D’or et la “pandémie de la couronne de 2020” restera dans l’histoire comme un tournant. Ne pensez-vous pas? Ou est-ce maintenant aussi “cynique”?