Logo
Cover

On Finance Le Meurtre

La liste des sponsors et actionnaires de la soi-disant conférence de sécurité de Munich (Siko, engl. MSC) est une indication de la nature de la conférence. Ceux-ci comprennent des sponsors, en particulier les fabricants de la mort: le réservoir Allemand forge Kraus-Maffei Wegmann (KMW), le plus grand groupe aérospatial en Europe Airbus, le plus grand U. Avec. fabricant d’avions de chasse, Lockheed Martin, le plus grand fabricant D’armes D’Allemagne Rheinmetall, le ministère allemand de la défense (de 600 000 € subvention). Ceux – ci comprennent les armuriers Raytheon (USA) BAE Systems (GB) - à la fois parmi les dix premiers dans le monde, ainsi que Rohde & Schwarz ou ESG Elektroniksystem-und Logistik-GmbH, Matra Bae Dynamics Aerospatiale (MBDA) de la France.

AK-47

Les sponsors du Siko sont l’une des plus grandes entreprises d’armement au monde, qui, selon la devise “qui paie, crée”, organisent un énorme forum de propagande avec la conférence pour justifier des dépenses d’armement toujours plus élevées et des opérations de guerre dans le monde entier.

Dans sa “conférence sur la Politique de défense” en marge du Siko, L’Association fédérale de l’industrie allemande (BDI) a également appelé à agir pour finalement suivre le discours de “plus de responsabilités dans le monde”. Par exemple, le passage des navires marchands dans le détroit D’Ormuz devait être sécurisé contre les attaques iraniennes. Le patron du BDI, Dieter Kempf, a déclaré dans le son original: “nous avons besoin de nouvelles technologies au lieu de troupes au sol”. Ce sont de nouveaux systèmes d’armes. Une prévision sombre est contenue dans le" rapport de sécurité de Munich", qui est produit chaque année à Siko et qui a créé le terme “westlessness” spécifiquement à cet effet. “Westlessness” signifie que l’influence de “L’Ouest” sur ses concurrents mondiaux est en danger d’être perdue.

Alexas_Fotos

Le président français Emmanuel Macron est cité dans le rapport comme disant: “Nous étions habitués à un ordre international basé sur l’hégémonie occidentale depuis le XVIIIe siècle. Maintenant, les choses sont en train de changer.“L ‘“affaiblissement de l’Occident” a été un thème constant dans les discours du Président fédéral Frank-Walter Steinmeier, Ministre des Affaires étrangères Heiko Maas et le président français Macron. Avec le chef de SIKO Wolfgang Ischinger, unison s’est plaint que les États européens de l’OTAN ne sont assis que sur le banc des spectateurs dans les conflits militaires actuels, comme en Libye ou en Syrie.

Par conséquent, un renforcement du “pilier européen” de l’OTAN est nécessaire et l’UE doit devenir une “puissance stratégique et politique”. Jusqu’alors, elle est encore loin. Mais avec l’objectif de 2%, ou les nouveaux projets d’armement Européens, ils sont déjà sur la “bonne voie”.

D’ici là, les États-Unis exigent que L’Europe emboîte le pas sur des questions importantes: la lutte de pouvoir contre la Chine, Huawei ou le Pipeline Nord Stream 2. Le PDG de Siko, Ischinger, a de nouveau appelé L’Allemagne à"jouer un rôle plus important dans le monde”.

L’objectif doit être de professer, sans nuances, à la place de la puissance allemande, non seulement économique, mais aussi militaire, au service de l’UE et de l’OTAN, capable d’action. Le Président de la Commission européenne von der Leyen et le Ministre allemand des Affaires étrangères ont tous deux déclaré: “L’Europe doit à nouveau apprendre le langage du pouvoir.“Ischinger exige-certainement aussi en ce qui concerne les armes nucléaires françaises-que L’Allemagne coopère plus étroitement avec la France, en politique étrangère, militairement et dans le développement des armements. Il a exprimé son point de vue à ce sujet il y a un an: “les options de déploiement nucléaire de la France devraient couvrir non seulement son propre territoire, mais aussi le territoire de ses partenaires européens.”

“Nous devons rendre l’Europe plus capable d’agir pour que l’UE puisse affirmer ses intérêts européens de manière plus crédible, rapide et décisive, sinon nous périrons”, a déclaré Ischinger. Sous prétexte d’un retrait supposé imminent des États-Unis de leur rôle en Europe ou à L’OTAN, la responsabilité militaire croissante des États européens de l’OTAN est maintenant invoquée.

“Prendre la responsabilité” est le mot de code pour d’autres armements et d’autres opérations de guerre. Il est basé sur le discours du Président fédéral de L’époque, Gauck, lors de la conférence sur la sécurité de 2014, au cours de laquelle il a été demandé à L’Allemagne d’assumer davantage de responsabilités.

Cela se traduit par la politique allemande en plus de missions étrangères, plus d’exportations d’armes, plus d’armement et de militarisation de l’UE. Cela serait rendu nécessaire par le prétendu retrait des États-Unis de leur “responsabilité mondiale” et le “Westlessness” causé par celui-ci, c’est-à-dire le départ imminent de l ' “Occident” de sa suprématie mondiale.

Selon le Frankfurter Allgemeine Sonntagszeitung du 16 février 2020: “Le président français Emmanuel Macron a appelé les Européens, et surtout L’Allemagne, à travailler ensemble pour une Europe souveraine et forte, car les Etats-Unis se retirent, s’est plaint Macron lors de la Conférence de Munich sur la sécurité.”

Les états-unis de retirer?

Les faits parlent une autre langue! Les États-Unis ne pensent même pas à se retirer de l’Europe, au contraire: ils élargissent leur présence et leurs activités. Déjà la planification et la mise en œuvre de la manœuvre “Defender 2020” et la réinstallation associée de grands groupes de troupes des États-Unis vers L’Europe à la frontière occidentale de la Russie parlent contre les revendications du retrait des États-Unis d’Europe:

… ne montrez rien d’un retrait des États-Unis d’Europe. Ces revendications sont introduites dans la discussion afin d’exercer une pression de cette manière vers de nouvelles activités d’armement et militaires des États européens de l’OTAN.

FOLLOW US-SHEEP

Il a confirmé une fois de plus ce qui a été déclaré dans l’appel à manifester à l’occasion de la soi-disant conférence sur la sécurité: c’est un événement de propagande par les stratèges de guerre, les producteurs d’armes, les militaires de l’OTAN et leurs politiciens pour justifier le réarmement ultérieur et le maintien de la suprématie impériale de “L’Occident”.

Ils sont responsables des guerres mondiales, des millions de réfugiés et de la destruction de l’environnement. Ils sont les représentants d’une économie qui tue. Le mouvement pour la paix doit se développer et la question de la menace de guerre doit être à l’ordre du jour des anciens et des nouveaux mouvements sociaux.