Logo
Cover

Au-delà de toute morale

L’hypocrisie est un vice privilégié qui ferme la bouche du monde de sa propre main et jouit de son impunité en paix. (Molière Don Juan)

Don Juan est le prototype de l’hypocrite sans prétention qui ne tient pas compte de toutes les mœurs, valeurs et idéaux et ne respecte aucune norme ou règle sociale. 360 ans plus tard, nous assistons à cette hypocrisie sur la scène politique internationale, des acteurs qui bafouent toutes les règles, appliquent deux poids, deux mesures et crient « Gardez le voleur ! » lorsqu’ils sont pris.

Imaginez si le monde se ressaisirait, qu’il en avait enfin assez de l’arrogance meurtrière agressive des États-Unis et de ses vassaux européens, ainsi que de leur organisation terroriste commune, l’OTAN. Imaginez en outre que ce monde, sans Washington et ses vassaux, bloquerait soudainement toutes les livraisons aux États-Unis; chaque port, aéroport, toutes les routes d’accès. Hermétiquement, rien ne serait introduit. rien. Pas de nourriture, pas de médicaments, pas d’électronique, pas de voitures. Et rien ne pouvait quitter le pays. Pas d’exportations, pas de carburant, pas de céréales, pas de viande, pas de médicaments et pas d’armes. Rien du tout.

Et maintenant, pensez un peu plus loin et imaginez exactement la même chose pour Israel, un blocus total et complet d’Israel et rien ne quitterait le pays.

Légal, illégal, peu importe

Bien sûr, ce serait absolument illégal en vertu du droit international, selon les normes de la Charte des Nations Unies, les normes et règlements des droits de l’homme, et toutes les valeurs éthiques de la moralité humaine. Ou pas? Mais c’est ce que les États-Unis, Israel et vos vassaux européens font depuis des décennies à ce jour : imposer des sanctions pour étrangler et assassiner des peuples entiers, à mort ou à la soumission. Les États-Unis l’ont fait avec Cuba, Israel avec la Palestine. Et la coercition et l’oppression se poursuivent sans relâche.

Le plus long embargo, inhumain et totalement criminel, a duré 60 ans et a été imposé par Washington à Cuba. Parce que Cuba a choisi le socialisme comme forme d’État et de gouvernement. Cuba a survécu et ne se rendra jamais au tyran du Nord.

Sanctions contre le Venezuela et l’Iran

Les États-Unis élargissent maintenant leur répertoire de méthodes de meurtre sans impunité pour dominer et soumettre une nation après l’autre, ce qui, selon eux, n’est pas suffisamment soumis aux diktats de ses maîtres. Le Venezuela se bat depuis deux décennies depuis l’élection démocratique du président Hugo Chavez en 1998. Il en va de même pour l’Iran puisque, il y a exactement quarante ans, le Shah nommé par les États-Unis a été déposé en 1979 pendant la révolution islamique iranienne. Le Venezuela et l’Iran disposent d’importantes ressources en matières premières, pétrole, or, terres rares et autres métaux précieux et pierres précieuses.

Pas de tollé indigné

On pourrait penser que les institutions internationales telles que l’ONU et ses organisations associées et sœurs ne resteraient pas silencieuses à ce sujet, mais c’est exactement ce qu’elles font.

Lorsqu’un haut fonctionnaire fait une légère critique des États-Unis ou d’Israel, il apparaît un instant dans les «nouvelles», mais disparaît immédiatement comme si cela ne s’était jamais produit. Et en fait, rien ne se passe.

Ils — les États-Unis et Israel — continuent de commettre leurs crimes en toute impunité.

Embargo complet

La dernière en date est la déclaration de Washington d’une guerre économique, d’un embargo complet sur le Venezuela; l’embargo est en train de devenir un blocus maritime. Des mesures similaires sont prises contre l’Iran. Cela signifie littéralement qu’aucun bien commercial ne peut être importé au Venezuela, comme la nourriture et les médicaments. Il y a quelques jours, les États-Unis ont saisi illégalement un cargo qui tentait de livrer de la nourriture et des médicaments au Venezuela. Cela s’est produit dans le canal de Panama, en d’autres termes, sur un territoire que les États-Unis ne possède plus ou ne contrôle plus.

Le navire avait chargé du gâteau de soja à partir duquel le Venezuela avait l’intention de faire de la nourriture. Que la cargaison avait été payée en totalité par le Venezuela, quel est le point! Ce n’est que le début. Les navires quittant le Venezuela, dont le fret pétrolier était destiné aux clients de l’État, sont détenus. Ainsi, la principale source de revenus du Venezuela, qui vise à assurer la survie et la nourriture et les soins de santé de sa population, est volée. Cela s’ajoute aux 130 milliards de dollars d’actifs vénézuéliens que l’État terroriste des États-Unis a volés dans le monde entier.

Des protestations silencieuses qui s’estompent rapidement

Personne ne dit un ton. Oui, il y a quelques protestations collectives de pays solidaires, tels que les principaux membres du Forum de Sao Paolo ou plus de 60 membres du “Mouvement des États non alignés” de 120 pays, qui ces dernières années a été particulièrement actif à l’ONU pour le la défense du Venezuela. Les protestations et les déclarations de protestation proviennent également de membres de l’Alliance bolivarienne pour les peuples de notre Amérique, ALBA, une alliance commerciale latino-américaine qui comprend onze pays: Venezuela, Cuba, Bolivie, Nicaragua, Dominique, Equateur, Antigua et Barbuda, Saint-Vincent-et-les Grenadines, Sainte-Lucie ainsi que Saint-Kitts-et-Nevis.

Tenez le voleur !

Les plus intéressants, cependant, sont les hypocrites qui écrivent et crient que les Vénézuéliens meurent de faim, que le gouvernement Maduro néglige son propre peuple, tandis que les «procureurs» permettent aux États-Unis et à ses vassaux d’étrangler le Venezuela, les actifs étrangers, l’or, la nourriture et importations de médicaments. Ils ne disent rien, absolument rien, absolument rien. Ici, ils ne font que regarder.

La Commission des droits de l’homme est-elle toujours crédible?

Récemment, à l’invitation du président Nicolas Maduro, le Commissaire aux droits de l’homme s’est rendu au Venezuela et a présenté un rapport accablant sur la situation des droits de l’homme au Venezuela. Livré. Ce rapport est plein de mensonges, de demi-vérités et d’omissions pures, et ne fait aucune mention des tentatives de coup d’État lancées par les États-Unis, de l’opposition financée par les États-Unis et de ses atrocités sanglantes contre le peuple chaviste, ni de l’étranglement et de l’étranglement, affamés par les États-Unis et sanctions européennes imposées par les États-Unis. Afin de mettre la couronne dans son ensemble, Mme Bachelet s’avança et condamna le blocus naval. effarant.

Toutefois, elle ne s’est pas opposée à l’embargo meurtrier imposé par les États-Unis et l’UE. Quelle crédibilité la Commission des droits de l’homme a-t-elle encore?

L’ONU est aussi indépendante et libre que la IWC. Trump ses trolls à l’ONU ont prouvé. Soit vous faites ce que nous voulons, soit nous repensons le crédit, l’aide au développement, l’aide terroriste d’État, etc. L’ONU est l’organe de l’approbation des terroristes occidentaux pour occuper, voler et assassiner les pays.